14/01/2014

Attribution de l’AAH et de la PCH : un durcissement des MDPH ?

Avec Tristan Salord, doctorant en sociologie, Odile Maurin, représentante départementale de ­l’Association des paralysés de France (APF) Haute-Garonne a épluché 70 % des décisions rendues entre 2007 et 2012 par la CDAPH aux personnes handicapées adultes. Un travail de fourmi qui a conduit les auteurs à conforter statistiquement le ressenti des acteurs de terrain.

Ainsi, le taux d’accord pour l’allocation aux adultes handicapés (AAH) a baissé de sept points entre 2007 et 2013, passant de 75 % à 68 %. Pour la prestation de compensation du handicap (PCH), le taux d’accord a fortement chuté, passant de 80 % en 2008 à 55 % en 2011. Si « l’hypothèse d’un recul des droits semble bien avérée […], seule une enquête qualitative rigoureuse et l’exploration plus poussée permettrait […] de l’avaliser en toute rigueur », pointent les auteurs. Ils formulent plusieurs propositions pour améliorer le recueil d’information statistique d’évolution de l’accès aux droits des personnes handicapées.

 Lu dans les ASH n°2841.

06/01/2014

Voyager avec la SNCF grâce au service "Accès plus"

Pour bénéficier du service « Accès plus », il faut remplir un formulaire accessible sur Internet (www.accesplus.sncf.com) ou par téléphone (0890 640 650) au moins 48h avant le voyage. Il faut aussi arriver à la gare de départ au moins 30 minutes avant le départ du train.

Une fois arrivé à la gare, aller au guichet « ‘Accueil voyageurs ». Le service remplit une fiche indiquant le numéro de train, celui de la porte et celui de la place occupée. Un double est remis au contrôleur. Ensuite, le service téléphone à la gare d’arrivée pour confirmer la présence d’une personne à mobilité réduite dans le train. La gare a déjà été avertie grâce au formulaire « accès plus ».

Au moment du pointage du billet par le contrôleur, il est important de demander au contrôleur d’informer à nouveau la gare d’arrivée de notre présence dans le train.

Ce service est gratuit pour les détenteurs de la carte d’invalidité et il est disponible dans près de 360 gares en France.

 

Place en établissement : mise en place d'une procédure d'alerte

 

Nous prenons connaissance du dispositif d’alerte et de traitement des « situations critiques » que la Ministre M.A. Carlotti a décidé de mettre en place. Il fait suite à la décision du tribunal administratif d’obliger l’ARS à proposer une solution d’hébergement à une jeune femme lourdement handicapée. Ce dispositif donne aux ARS les informations et les instructions nécessaires pour « répondre aux besoins de tous ceux qui, en raison de la complexité de leur situation, se trouvent en rupture de parcours et pour lesquels aucune solution d’accompagnement adaptée n’est trouvée dans le cadre des compétences de droit commun des MDPH ».

14:37 Publié dans Logement | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | Pin it! | | |