16/10/2014

Faisons valoir le droit à l'aide humaine pour la participation à la vie sociale !

La participation à la vie sociale repose « fondamentalement » sur les besoins d’aide humaine pour se déplacer à l’extérieur et pour communiquer afin d’accéder « notamment » aux loisirs, à la culture, à la vie associative, etc. La vie sociale ne se limite donc pas à l’activité professionnelle ou à la fréquentation de l’école.

Le temps attribué pour la participation à la vie sociale peut atteindre 30h/mois en moyenne, les besoins pouvant être pris en compte sur le mode d’un « crédit temps » global sur une année.

Ce droit à compensation est peu utilisé. Quand la demande de participation à la vie sociale s’exprime dans les « attentes et besoins de la personne », les heures allouées sont globalisées et il est difficile d’identifier si les 30h/mois sont bien accordées.

Lire la suite

28/08/2012

Accès au centre de loisirs bloqué car l'enfant n'est pas scolarisé dans sa commmune

Un service d'accompagnement de jeunes handicapés est intervenu auprès du service Enfance de la Ville où réside un des jeunes pris en charge. La demande était que des moyens soient mobilisés par la Ville pour permettre l'intégration du jeune au sein de la Maison de l’Enfance.  Le directeur du service a refusé tout aménagement car le jeune n'était pas scolarisé dans la ville concernée. Or, ce jeune est scolarisé dans une classe spécialisée localisée dans la commune voisine. Le service soutient les parents afin que leur enfant puisse bénéficier des structures de loisirs à proximité de son domicile, condition pour une bonne intégration dans son milieu de vie.