02/06/2016

Je demande un logement adapté : on me propose successivement 4 appartements non accesibles !

Bonjour,

Etant en fauteuil roulant électrique, je suis à la recherche d'un logement depuis 2 ans. je suis passé par le 1% patronal, on m'a proposé 4 appartements.

Le 1er : au 4ème étage sans ascenseur.

le 2ème : appartement au rdc mais avec des marches à l'extérieur, impossible d'accéder au logement.

le 3ème : appartement en duplex avec les chambres et la sdb à l'étage.

le 4ème : 3ème avec ascenseur mais appartement trop étroit pour circuler en fauteuil.

J'ai envoyé un courrier à l'organisme HLM pour leur rappeler ma situation et leur demander d'arrêter de me proposer des logements inadaptés à mon handicap.

Que faire si la situation se reproduit? qui contacter pour trouver un logement adapté?

 

15:11 Publié dans Logement | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | Pin it! | | |

31/05/2016

Procédure d'urgence : 5 mois après, la réponse n'est pas donnée !

Le 2 janvier 2016, j'ai envoyé en accusé de réception une demande PCH pour la prise en charge d'un nouveau fauteuil roulant.

J'y ai joint les devis, la demande complétée, le certificat médical et une demande de prise en charge en urgence. Celle-ci comprenait tous mes justificatifs de travail, une attestation concernant mes actions de bénévolat ainsi qu'une lettre manuscrite expliquant le danger que représentait aujourd'hui mon fauteuil en raison de l'évolution de mon handicap (le médecin le signalait également dans son rapport) et un courrier de mon revendeur expliquant qu'il ne pouvait pas être réparé ( puisque entre temps une pièce s'était cassée).

Le 9 février la MDPH  m'a envoyé un accusé de réception de ma demande en me disant de leur envoyer deux pièces supplémentaires. Ce que j'ai fait aussitôt. J'ai appelé plusieurs fois leur service pour savoir où en était mon dossier et surtout ce qu'il en était de ma demande d'urgence. J'ai du plusieurs fois et à plusieurs personnes expliquer et maintenir (n° de loi à l'appui) l'existence de cette procédure. J'ai utilisé le texte rédigé à ce sujet sur le blog de l'APF.

Lors d'un énième appel, la personne m'a dit que ma demande en urgence était accepté. Ils avaient bien un texte en interne : le dossier devait être étudié par la direction générale MDPH pour qu'elle donne son aval et que le dossier puisse passer à la CDAPH la plus proche. J'avais eu la confirmation orale que l'urgence était pris en compte et ACCEPTE et ce après maintes appels.

Par contre, ils étaient désolé mais le médecin était en congés puis l'ergothérapeute (qui finalement n'est jamais venu chez moi) donc ils ne pouvaient pas aller plus vite.

Le 4 mars, la personne responsable de mon dossier m'a demandée de ne plus appeler car mon dossier allait passer le 23 mars donc je n'avais qu'à attendre (sachant que le délai prévu par la loi d'une demande d'urgence est de quinze jours). J'ai reçu peu de temps après la lettre me le confirmant et m'exposant le plan d'aide proposé.

Début avril, j'ai rappelé la MDPH car je n'avais toujours pas de réponse: effectivement mon dossier n'était pas passé ! Il y avait eu un problème quand au devis. Je lui ai demandé pourquoi on ne m'avait pas appelé mais elle n'a rien répondu et finalement le problème était résolu puisque mon dossier devait passer le 25 mai.

J'ai reçu il y a quelques jours la proposition de PCH, préliminaire à la CDAPH. A ce jour, je suis donc toujours en attente de la réponse.

17/05/2016

Aide humaine : peut-on vraiment choisir entre Prestataire, Mandataire ou Gré à gré ?

Je bénéficie d’heures d’aide humaine dans la cadre de mon plan de compensation du handicap. J’avais choisi la modalité « de gré à gré ». Fin 2013, j’ai eu à payer des frais supplémentaires pour la fin de contrat de mon auxiliaire de vie.  Ce coût supplémentaire m’a mis en difficulté et la MDPH m’a recommandé de passer en prestataire. Ce que j’ai fait début 2014. Depuis, je n’ai eu que des problèmes avec la structure d’aide à domicile et j’ai demandé à repasser au mode « de gré à gré ». Cela m’a été refusé. On me conseille de solliciter un service mandataire mais je ne sais plus comment demander pour faire valoir mon droit de choisir de passer du prestataire à un autre mode.  Et si la MDPH refuse à nouveau, quels sont mes droits pour contester leur refus ?