28/08/2012

Accès au centre de loisirs bloqué car l'enfant n'est pas scolarisé dans sa commmune

Un service d'accompagnement de jeunes handicapés est intervenu auprès du service Enfance de la Ville où réside un des jeunes pris en charge. La demande était que des moyens soient mobilisés par la Ville pour permettre l'intégration du jeune au sein de la Maison de l’Enfance.  Le directeur du service a refusé tout aménagement car le jeune n'était pas scolarisé dans la ville concernée. Or, ce jeune est scolarisé dans une classe spécialisée localisée dans la commune voisine. Le service soutient les parents afin que leur enfant puisse bénéficier des structures de loisirs à proximité de son domicile, condition pour une bonne intégration dans son milieu de vie.

Commentaires

Le défenseur des droits plaide pour l'accès des enfants handicapés au périscolaire : Dans une décision rendue publique lundi 3 décembre, Dominique Baudis recommande au gouvernement de veiller à faire respecter "le principe d'égalité de traitement des enfants handicapés avec les autres enfants", en prenant en compte les besoins spécifiques de ces élèves sur le temps périscolaire, et en précisant leurs conditions de prise en charge dans les structures d'accueil collectif de loisirs.
"L'égal accès des enfants handicapés aux activités périscolaires et extrascolaires suppose que des mesures adaptées, notamment sous la forme d'un accompagnement spécifique, soient prises pour répondre aux besoins des enfants accueillis chaque fois que nécessaire", rappelle en effet ce texte.
"Or, faute de moyens suffisants et coordonnés, les structures d'accueil se trouvent aujourd'hui confrontées à des difficultés pour mettre en place les réponses appropriées", constate l'institution, "laissant la plupart du temps les enfants et leurs familles totalement démunis".

Écrit par : Groupe accès aux droits | 05/12/2012

Les commentaires sont fermés.