04/04/2016

Quid de la possibilité pratique pour les personnes invalides à 80% d'appliquer la libre circulation des personnes biens et services au sein de l'union européenne ?

J'ai aujourd'hui 34 ans, handicapé à 80 %, avec une reconnaissance de travailleur handicapé, parlant plusieurs langues, étant diplômé à bac+5 et plus,  et je n'ai toujours pas trouvé ma place.

Le marché unique européen ne s'applique pas aux personnes handicapées dépendantes ayant besoin d'une aide humaine, à moins d'avoir la nationalité du pays d'accueil. Or les opportunités d'emploi peuvent se présenter dans n'importe quel pays européen. Je suis obligé de ne pas les considérer à cause d'un contrat et de l'aide humaine qui m'est apportée sur le territoire français, en conséquence de quoi je ne peux pas acquérir l'expérience professionnelle qui me rend intéressant sur le sol français. J'ai dans l'obligation de changer une  énième fois de projet professionnel.

Je constate que les circuits d'aides à la recherche d'embauches ne sont pas uniformisés et qu'il faut une initiative européenne dans ce sens d'origine citoyenne.

Les commentaires sont fermés.