22/05/2013

Stationnement en sous-sol : bloquée après avoir payé !

J'ai garé ma voiture au parking sous la place Antonin Poncet au niveau -3.  Sur mon fauteuil roulant avec l'ascenseur j'ai pu venir payer au niveau -1. Là, pour sortir sur la place, je n'ai trouvé qu'un escalier et un escalator étroit interdit aux fauteuils ! les employés interrogés m'ont dit : "il n'y a pas d'ascenseur" !!! Ils m'ont proposé d' interrompre la circulation voiture et de prendre la rampe d'accès sur mon fauteuil avec une aide car la pente est importante.  J 'ai réussi à reprendre ma voiture et je suis sortie définitivement. C'était à Lyon le mardi 14 Mai 2013.  Bravo nos chers parkings !

05/03/2013

Nouveau : stationnement payant à l'hôpital de la Croix Rousse !

 

 « J’ai du me rendre la semaine dernière à l’hôpital de la Croix Rousse, à Lyon, et j’ai constaté que les places de parking étaient devenues payantes. Est-il normal qu’on doive payer, toujours payer, pour se faire soigner. Des frais qui s’ajoutent aux frais et à tous les soins de moins en moins remboursés ! »

23/01/2013

Attendre deux ou trois bus les jours de marché !

Un dimanche de novembre, en fin de matinée, j'étais à l'arrêt Grand-Clément pour prendre le bus C11 en direction de Jean Macé. Une fois de plus, le bus s'est arrêté trop loin du trottoir et ma fille a indiqué au chauffeur à deux reprises que j'étais en fauteuil et que je voulais entrer dans le bus. Le chauffeur lui a clairement dit : "là je ne peux rien faire !". De l'autre côté de la rue, une équipe de contrôleurs réglait un problème survenu avec un autre chauffeur. Ma fille est allée voir un contrôleur en lui expliquant la situation et la seule chose qu'il lui a dit : "il y a de la fréquence; attendez celui d'après !". Le dimanche matin, le bus C11 ne passe que toutes les 20 minutes. Je suis constamment amenée à devoir attendre deux voire trois bus pour pouvoir enfin me déplacer. Quand on me dit : "je ne peux pas descendre la rampe" ou encore "il y a trop de monde !", je fais quoi et comment ?...

Lire la suite