24/07/2014

La CPAM rend très difficile le remboursement des frais de transports !

"Ma fille en situation de handicap moteur et cognitif a de nombreuses rééducations depuis toute petite et nous, ses parents,avons toujours assumé ses transports avec notre véhicule personnel, sans demande de remboursements !

Depuis qu'elle est adulte nous continuons sur 3 rééducations mais nous en demandons le remboursement (0,32 € par km !). Jusqu'à présent, malgré de longs délais on les avait. Dernièrement, environ 2 mois après le dépôt du dossier, j'ai eu un retour me demandant de faire préciser en détails par le médecin prescripteur les noms et adresses des professionnels de santé. Il faut savoir que tout est noté en détails dans les feuilles spéciales d'état de frais et que les envois précédents étaient identiques.

Il a donc fallu que je retourne chez le médecin de ma fille qui, en colère, m'a fait payer la visite.

Ma fille aurait bien dû utiliser des transports sanitaires qui auraient coûté bien plus chers à la CPAM !

16/07/2014

Interdit de transport pour une réunion entre élus de l'APF !

Le vendredi 20 juin, j'avais une réunion comme membre du conseil départemental de l’APF avec le conseil d'administration national. La réunion avait lieu à l'ESAT de l'OVE de Vaulx en Velin. Je demande un transport à Optibus pour me rendre à cette réunion. Lors de ma réservation, 4 jours avant, l'opérateur d'Optibus me dit ne pas pouvoir faire ce transport.

Lire la suite

12/06/2014

Quand on est en fauteuil, l'accès à la préfecture se fait par les sous sols ! !

Dans une ville comme Lyon, pourtant déjà bien accessible, il reste quelques points noir.

Que dire des salons du conseil général du Rhône et de la préfecture où l’accès se fait par les sous sols. Et le comble c’est le plan incliné pour se rendre à la salle de réunion du CDCPH où j’ai failli me retrouver les 4 pattes en l’air et le fauteuil sur le dos !

Ces faits me font bondir. Comment en 2014, peut-on encore être confronté à ce genre de situation? 

Comment peut-on encore admettre une accessibilité partielle et se retrouver bloqué à tout moment sur le chemin que l’on s’est fixé ! 

Ça fait 40 ans que l’on en parle; je n'attendrai pas 10 ans de plus !!!  

N'est-ce pas honteux !!!"