05/11/2014

Je ne sais plus quoi faire sans ressources

Voila je suis reconnue travailleur handicapée a 6 % donc je n'est droit a rien je viens d'être opéré des cervicales c5 c6 j'ai mon bras gauche qui est engourdie il me fait tres mal des douleurs dans toute dos c'est insupportable je viens de faire un recours gracieux a la md pH et j'aimerai avoir un rendez vous avec le médecin conseil car je voudrais bien reprendre une activité dans le domaine du travail je suis demandeur d'emploi en arrêt maladie de plus c'est mon bras gauche et je suis gauchère je ne sait plus quoi faire je suis perdu pouvez vous m'aider ou me dire quoi faire merci

Lire la suite

16/10/2014

La MDPH refuse une aide, le juge donne raison à la maman, la MDPH fait appel, la maman en a assez de se battre : elle abandonne !

Une professionnelle nous fait savoir la situation présente :

J'accompagne une maman qui a fait une demande d’aide technique pour son fils. La MDPH lui a refusé l'aide. La maman a fait appel et le juge lui a donné raison. La MDPH a fait appel de la décision du juge et la maman doit défendre son dossier devant une instance juridique nationale : la CNITAAT.

Je viens d’apprendre que la maman ne souhaite pas poursuivre ses démarches auprès la Cnitaat, elle demande un désistement.

En effet, elle a rencontré un conseil juridique, qui l’a informée qu’elle n’aurait droit à l’aide juridique que au taux de 40%  et que la MDPH peut lui demander des indemnités au cas où elle perde son procès, ce qui est assez improbable, mais bon,

Cette maman risque donc de perdre plus d’argent que d’en gagner, et elle en a assez de se battre et de faire des dossiers, elle capitule…

C’est regrettable, car il aurait été  intéressant pour la jurisprudence de  voir comment la Cnitaat se prononcerait, mais je ne peux pas pousser cette maman plus que cela.

24/07/2014

La CPAM rend très difficile le remboursement des frais de transports !

"Ma fille en situation de handicap moteur et cognitif a de nombreuses rééducations depuis toute petite et nous, ses parents,avons toujours assumé ses transports avec notre véhicule personnel, sans demande de remboursements !

Depuis qu'elle est adulte nous continuons sur 3 rééducations mais nous en demandons le remboursement (0,32 € par km !). Jusqu'à présent, malgré de longs délais on les avait. Dernièrement, environ 2 mois après le dépôt du dossier, j'ai eu un retour me demandant de faire préciser en détails par le médecin prescripteur les noms et adresses des professionnels de santé. Il faut savoir que tout est noté en détails dans les feuilles spéciales d'état de frais et que les envois précédents étaient identiques.

Il a donc fallu que je retourne chez le médecin de ma fille qui, en colère, m'a fait payer la visite.

Ma fille aurait bien dû utiliser des transports sanitaires qui auraient coûté bien plus chers à la CPAM !