31/05/2016

Procédure d'urgence : 5 mois après, la réponse n'est pas donnée !

Circée

Mai 2016

 

La procédure d’urgence de la MDPH à l’épreuve des faits

 

Le 2 janvier 2016, j'ai envoyé en accusé de réception une demande PCH pour la prise en charge d'un nouveau fauteuil roulant.

J'y ai joint les devis, la demande complétée, le certificat médical et une demande de prise en charge en urgence. Celle-ci comprenait tous mes justificatifs de travail, une attestation concernant mes actions de bénévolat ainsi qu'une lettre manuscrite expliquant le danger que représentait aujourd'hui mon fauteuil en raison de l'évolution de mon handicap (le médecin le signalait également dans son rapport) et un courrier de mon revendeur expliquant qu'il ne pouvait pas être réparé ( puisque entre temps une pièce s'était cassée).

Le 9 février la MDPH m'a envoyé un accusé de réception de ma demande en me disant de leur envoyer deux pièces supplémentaires. Ce que j'ai fait aussitôt.

J'ai appelé plusieurs fois leur service pour savoir où en était mon dossier et surtout ce qu'il en était de ma demande d'urgence.

J'ai dû plusieurs fois et à plusieurs personnes expliquer et maintenir (n° de loi à l'appui) l'existence de cette procédure.

J'ai utilisé le texte rédigé à ce sujet sur le blog de l'APF.

Lors d'un énième appel, la personne m'a dit que ma demande en urgence était acceptée.

Ils avaient bien un texte en interne : le dossier devait être étudié par la direction générale MDPH pour qu'elle donne son aval et que le dossier puisse passer à la CDAPH la plus proche.

J'avais eu la confirmation orale que l'urgence était prise en compte et acceptée et ce après maintes appels.

Par contre, ils étaient désolés mais le médecin était en congés puis l'ergothérapeute (qui finalement n'est jamais venu chez moi) donc ils ne pouvaient pas aller plus vite.

Le 4 mars, la responsable de mon dossier m'a demandée de ne plus appeler car mon dossier allait passer le 23 mars donc je n'avais qu'à attendre (sachant que le délai prévu par la loi d'une demande d'urgence est de quinze jours).

J'ai reçu peu de temps après la lettre me le confirmant et m'exposant le plan d'aide proposé.

Début avril, j'ai rappelé la MDPH car je n'avais toujours pas de réponse: effectivement mon dossier n'était pas passé !

Il y avait eu un problème quant au devis. Je lui ai demandé pourquoi on ne m'avait pas appelé mais elle n'a rien répondu et finalement le problème était résolu puisque mon dossier devait passer le 25 mai.

J'ai reçu il y a quelques jours la proposition de PCH, préliminaire à la CDAPH.

 

A ce jour, je suis donc toujours en attente de la réponse.

 

Edit :

Lorsque j'ai eu à nouveau la personne au téléphone elle m'a dit que la demande en urgence n'avait pas été accepté et que c'est pour ça que ça avait mis beaucoup plus de temps que dans une demande en urgence.

Je n'ai pas pu avoir des informations cohérentes par rapports à mes différents appels, la version de la MDPH changeant constamment, je n'ai pas eu non plus de raisons quand à ce refus de la demande en urgence.
Ma demande a mis environ 6 mois à aboutir après de très nombreux appels de ma part pour essayer de rester informé de la situation.

 

Les commentaires sont fermés.