08/10/2014

Des progrès restent à faire en matière d’accessibilité !...

"Je m’appelle Éric F, j’ai un locked-in syndrom et je me déplace qu’en fauteuil électrique. Nous sommes allés à Lyon, en métro, avec mon AVS et mon accompagnante de l’APF le 24/06 Tout d’abord on a pris le bus C10 adapté Nous avons pris le métro à Oullins pour nous rendre tout d’abord au Stade de Gerland. Au niveau de la gare d’Oullins rien trop à redire, c’est neuf donc relativement bien accessible, à noter les ascenseurs, on rentre d’un côté on sort de l’autre, pas besoin de faire marche arrière surtout quand on n’est pas un as du pilotage comme moi. 


Les rames du métro quant à elles sont légèrement plus haute que le quai, alors quand les batteries du fauteuil sont relativement bien chargée pas de soucis on grimpe à bord facilement mais quand elles commencent à faiblir un peu ça se complique par manque de puissance. Les roues se mettent à patiner et ont de la peine à adhérer au sol et quand elles adhérent la ça se complique car il y’a au milieu de l’entrée de la rame une barre de maintien que j’ai eu du mal à éviter.

Arrivés à la station Gerland panne d’ascenseur et comme il n'y en a qu’un, j’ai bien cru que je ne verrais pas le stade, mais fort heureusement arrivaient deux personnes de la société d’ascenseur qui l’ont réparé mais l’une d’entre elles nous a dit que les ascenseurs non protégé par un bâtiment tombent plus souvent en panne. Puis reprise du métro direction la Part-Dieu. Où l’ascenseur est étroit certes, une seule entrée et pas de miroir pour reculer plus aisément, des fois il ne suffit de pas grand-chose pour nous faciliter la tâche. Là malheureusement on sort de la gare du métro et on ne tombe pas directement dans le centre commercial, alors quand il fait beau la partie à, l’air libre ne pose guère de problèmes au contraire c’est agréable mais s’il fait mauvais ? Donc suite de la ballade dans le centre commercial sans soucis notoires. A noter les ascenseurs qui ne s’ouvrent que d’un seul côté, un peu gênant pour les non pro de la marche arrière.

En allant reprendre le métro pour rentrer, heureusement qu’il y avait mon AVS et mon accompagnatrice, le trottoir juste devant le centre commercial forme un décroché non signalé, allez savoir pourquoi il y a cette marche que je n’avais pas vu. Un peu de peinture pour la faire remarquer serait vraiment le bienvenu. Comme il y a des choses que je ne peux plus faire, je n’ai pas testé les commandes des ascenseurs, les sas pour fauteuil, exclusivement fait pour droitier. Vraiment pas pratique quand on ne peut plus se servir de son bras.

En conclusion des progrès restent à faire en matière d’accessibilité mais ça ce n’est pas un scoop !"

Les commentaires sont fermés.