26/03/2013

Ascenseur bloqué : des promesses non tenues, des conséquences graves !

Je tiens à vous trasnmettre le courrier que je viens d'envoyer au responsable de l'organisme qui me loge : "J’ai le regret de vous faire part de ma déception, après l’entretien téléphonique que j’ai eu avec une des responsables techniques de votre agence le vendredi 22 mars 2013 à 9h15, qui m’a promis que la panne de l’ascenseur sera réparée avant midi, en me refusant de me donner le N° de téléphone du syndic et celui des ascensoristes, sachant que je lui ai expliqué que je suis en fauteuil roulant et j’avais un RDV très important pour midi (sensibilisation dans une école a Francheville), elle m’a assuré  que la réparation sera effectuée avant cette heure. Malheureusement ce n’était pas le cas et j’étais obligé de solliciter des personnes étrangères qui m’ont fait descendre par les escaliers avec des risques de me renverser. Au moment où j’étais à mon RDV, j’ai recontacté la même personne de l’agence vers 15h30, qui a refusé de me mettre en contact avec le syndic ou les ascensoristes, en me rassurant une autre fois que l’ascenseur sera réparé avant mon arrivée à la résidence à 18h.

      Après une journée très chargée, plus tous mes problèmes de santé, je suis arrivé devant l’ascenseur, qui était malheureusement hors service, ce qui m’a obligé d’appeler la police et les pompiers qui n’ont pas donné suite à ma demande d’intervention et je me suis retrouvé bloqué à l’extérieur ne pouvant pas accéder à mon domicile. J’ai fait appel à des amis qui habitent loin, à une heure tardive pour m’aider à me faire monter dans l’immeuble. Cela m’a causé une faiblesse totale, hypotension,  et une crise d’angoisse après la colère de la non prise en charge et les promesses de la personne du service technique avec laquelle je me suis entretenu au téléphone, sans compter ma condamnation pendant tout le weekend chez moi.

       Suite à tout ça, mon état de santé actuelle nécessite une prise en charge psychothérapeutique et la dégradation sur les plans urinaires (infection) dû au retard que j’ai subi au moment où j’attendais qu’on me fasse rentrer chez moi. Afin d’éviter tout  désagrément, je demande que des excuses me soit présentées et qu’il aura le minimum d’accueil et de prise en charge par le personnels de la régie.   Comptant sur votre compréhension Madame, Monsieur, veuillez accepter mes plus grand respects."

15:44 Publié dans Logement | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook | | Pin it! | | |

12/03/2013

Refus de la CPAM de renouveler le financement d'un fauteuil électrique

 

En décembre 2012 je recevais un rejet de la CPAM en 1° instance de ma demande de prise en charge pour l'achat d'un fauteuil roulant électrique. Auparavant j'avais eu la visite d'un médecin de la CPAM et d'un ergothérapeute à mon domicile. Au cours de cet entretien, ils ont pris des notes et notamment la description de ma pathologie faite par mon médecin spécialiste. J'avais également passé une visite d'agrément obligatoire dans un hôpital ou un centre de rééducation qui avait attesté de mon aptitude à conduire un fauteuil électrique. Il est à noter qu'un quinzaine d'années auparavant j'avais déjà bénéficié d'un fauteuil électrique. Donc il s'agit là d'un renouvellement et non d'une première demande. J'ai ainsi fait une demande de recours amiable dans le délai légal de deux mois avec la possibilité de joindre plus tard d'autres documents justificatifs.Pour le moment j'attends la réponse.

05/03/2013

Nouveau : stationnement payant à l'hôpital de la Croix Rousse !

 

 « J’ai du me rendre la semaine dernière à l’hôpital de la Croix Rousse, à Lyon, et j’ai constaté que les places de parking étaient devenues payantes. Est-il normal qu’on doive payer, toujours payer, pour se faire soigner. Des frais qui s’ajoutent aux frais et à tous les soins de moins en moins remboursés ! »